Présentation de la Fruitière de la Vallée du Hérisson

 

 

La Fruitière de la Vallée du Hérisson est située sur le premier plateau jurassien entre Champagnole et Lons-le-Saunier. À quelques minutes du Lac de Chalain et des Cascades du Hérisson, cet environnement préservé permet des activités natures : baignades, randonnées, curiosités géologiques,...et culturelles. Les artisans de la région vous feront découvrir leur savoir-faire.

Laissez-vous surprendre par cette région accueillante et authentique. Différentes formules d'hébergement sont proposées selon les saisons.

 

La création de la Fruitière de la Vallée du Hérisson date de 1920 : la "société de fromagerie", située à Collondon, regroupait les paysans de cette section.

 

L'atelier de fabrication portait le nom de "Châlet Modèle", en raison de sa modernité à l'époque. Cette forme de solidarité entre les paysans existait depuis très longtemps, on parle de "fructerie", lieu où était travaillé en commun le lait des paysans  dès le XIII siècle, mais c'est réellement au début du siècle dernier que cette organisation sociale se développa. À ce moment, quelques 500 fruitières coexistaient sur le massif jurassien.

 

À Collondon comme ailleurs, les statuts étaient clairement définis avec un comité de gérance se réunissant régulièrement afin de prendre les décisions concernant la vie de la société.

 

Un fromager était embauché pour l'année civile, mais il ne  fabriquait généralement que d'avril à décembre. En raison d'une collecte insuffisante, le lait d'hiver était vendu à différents acheteurs de lait. C'est seulement dans les années 1940 que la société se mit à transformer tous les mois de l'année. Le fromager bénéficiait d'un logement de fonction et s'engageait via un contrat de travail écrit sur le registre de la société, à "chauffer les fromages" c'est-à-dire à fabriquer dans les règles de l'art. Son contrat pouvait être reconduit mais il devait être signé entre les différents intéressés chaque année. Les paysans se chargeaient de fournir le bois nécessaire à la fabrication.

 

Chaque sociétaire apportait sa production laitière matin et soir, la fameuse "coulée", aux heures décidées par le comité de gérance et le fromager. Ce rituel perdura très longtemps, jusqu'à l'avènement des tanks à lait et du système de collecte par camion citerne.

 

Chaque vente de fromage en gros réalisée par la société était inscrite sur le registre. Un trésorier habilité, se chargeait de la comptabilité matière et de la rémunération des sociétaires ainsi que de celle du fromager.

 

Vers 1930, la société s'agrandit avec l'arrivée de nouveaux apporteurs de lait venus de Pellier et La Charne, deux hameaux situés à quelques encablures de Collondon. Un "voiturier" était mandaté par la société pour acheminer la production laitière. Plus tard c'est le fromager qui se chargera de cette tâche, dans des conditions souvent épiques...

 

En 1958, le décret "Gruyère de Comté" AOC est voté, ce fromage appelé jadis "Vachelin" puis "Gruyère" a désormais un nom et un cadre juridique. Dès lors, des textes viendront étayer ce décret et les décideurs de la filière représentés par les différents acteurs de ce milieu — paysans, affineurs, commerçants,... — s'emploieront à défendre cette grande appellation.

 

Début des années 1960, ce sont les paysans de Doucier qui viennent renforcer l'effectif de la société Collondon/La Charne.

 

Dans les années 1970, le paysage agricole change, les chalets se modernisent et le mode de consommation évolue également. Aussi, la coopérative vend ses fromages à  des maisons d'affinage qui exigent  des produits de qualité régulière. Face à ces nouvelles contraintes, le conseil d'administration de la société décide de mettre en place un suivi qualité de la production laitière et fromagère. Désormais, une variable d'ajustement individuel sera appliqué à chaque producteur  selon la qualité du lait en plus de la partie mutualisée, lié à la vente de fromage selon des critères de qualité.

 

Dans les années 1980, les producteurs de Charcier rejoindront la coopérative de Doucier/Collondon.

 

Au début des années 1990, la coopérative doit faire face à de nouvelles normes liées à l'évolution économique de l'Union Européenne. L'atelier de fabrication devient trop petit par rapport à son volume de lait transformé, aucun dispositif d'assainissement n'est en place, La société ne peut reprendre de nouveaux apporteurs de lait... Par souci de pérennisation de la coopérative mais également avec l'ambition d'augmenter l'activité, le conseil d'administration décide à l'unanimité la construction d'une nouvelle fromagerie.

 

Finalement c'est à Doucier que la nouvelle fruitière voit le jour en 1999, l'emplacement actuel permettant une meilleure activité économique et commerciale. 

Nos kits & box

Afin de vous faciliter la vie, nous avons créé pour vous des kits , des abonnements et des boxs composés de vos fromages préférés pour confectionner vos plat préférés.



L'indispensable !
Kit pour fondue

En savoir plus

La Box
Plateau de fromages

En savoir plus

Pour une soirée entre amis
Le Kit Raclette !

En savoir plus

Faites nous confiance !
La Box surprise

En savoir plus

 

Paiement 100% sécurisé

Livraison

Conditions Générales de Vente

 

 

 

FRUITIÈRE DU HÉRISSON

Rue des 3 Lacs

39130 DOUCIER

Tél. : 03 84 25 79 22

Contact par email

 

 

© 2012-2018 Fruitière de la Vallée du Hérisson
Réalisation : Jordel Médias Agence Web